*** NOUVEAU ***
Nous contacter,
si vous trouvez moins cher !
BP32, 5 rue du 8 mai 1945
91470 LIMOURS - France
Tel : (33) 01 64 91 46 24
Fax : (33) 01 64 91 46 87

Accueil >>  Condition generales de vente >>  Contact >>  Télécharger les catalogues >>   >> Tarifs des transports  >> 
 Duplication
   CD-Rom /Audio/Video...
  CD-Card (Carte de visite)
  DVD-Video/Rom
  Cassettes Vidéo
  Disquettes
  Protection antiduplication

 Transfert Vidéo
  Films argentiques
  Films magnétiques
  Compression audio
  Pour internet
  Création de DVD

 Consommables
  CD Vierge
  CD-Card Vierge
  DVD Vierge
  Etiquettes, livrets, ...

 Packaging
  CD
  DVD
  Cassettes vidéo
  Disquettes
  Cassettes audio
  Produits spéciaux

 Materiel
  Tour de graveurs de CD/DVD
  Robots pour CD/DVD
  Duplicateur USB
  Duplicateur mémoires
  Duplicateur mémoires et disquettes
  Logiciel de duplication PRIMO CD
  Cartes d'encodage MPEG1 et 2 pour Macintosh
  CD Boxing, conditionnement CD/DVD
  Cellophaneuses
  Etiqueteuse
  Laminateur
  Destructeur de CDs

 Services internet
  Hébergement sur nos serveurs / Enregistrement de votre nom de domaine
  Sauvegarde de vos données distante
  Communication en E-Mailing
  Référencement de votre site internet
               
EVALUEZ LE BON TAUX DE COMPRESSION EN PASSANT PAR CENTRE DIRECT DU MULTIMEDIA PROFESSIONNEL DANS L'AUDIO.

Les amateurs de musique sont de plus en plus nombreux à télécharger leurs morceaux sur Internet (le plus souvent au format MP3) pour les écouter sur leur équipement audio. Mais il faut savoir que le MP3 est un format de compression et si cette compression est trop élevée, la qualité audio s'en ressent.

Se pose alors pour le grand public des problèmes de compatibilité avec son matériel audio et de qualité de rendu sonore. Afin de vérifier si votre matériel audio peut supporter les formats ou codecs les plus répandus et vous faire l'oreille aux différentes qualités proposées par ces derniers.

Ces fichiers répondent à des algorithmes de Compression/Décompression (codecs) différents (MP3, AIF, WMA, OGG, VQF, AAC, MPC).

Dans un format donné, les fichiers sont déclinés en plusieurs taux de compression (bitrate exprimé en Kbps) qui induisent des niveaux de qualité sonore et des poids de fichier très différents. Plus le bitrate est haut, plus la qualité du fichier compressé s'approche de la celle du fichier de référence. Par contre, plus le bitrate est bas, plus le rendu sonore se rapproche du bruit et non plus de la musique.

A vous de définir le(s) format(s) qui correspond(ent ) le mieux à vos exigences et vos besoins. Peut-être que les formats les plus répandus et les plus connus ne sont pas ceux qui satisferont vos oreilles. Il vous appartient alors de choisir entre la qualité de la musique que vous écoutez et la quantité de musique que vous pouvez stocker sur votre matériel audio.

| WAV |  AIF | AAC|  MP3 | MP3pro | WMA 9 | WMA 7.1 | MPC | OGG | VQF |

  
Format Définition
Wav WAV (Waveform Audio Vector)
Mis au point par Microsoft, ce format mono ou stéréo sans compression (mais pas sans perte !) est l'un des plus répandus. Les échantillonnages proposés sont 11, 22 et 44 kHz. En 44 kHz et stéréo, le rendu sonore est de qualité mais le fichier source a tendance à prendre de l'embonpoint. 

AAC AAC (Advanced Audio Coding) ou MPEG-2 AAC
Connu également sous le nom de MPEG-2 NBC pour Non Backward Compatible, il est l'un des descendants du MPEG-2 successeur lui-même du MPEG-1 (voir MP3). Ce format est décrit dans le document ISO/IEC 13818-7 et il est le fruit des efforts du Laboratoire Fraunhofer IIS, AT&T, 13818-7, Nokia, Sony, etc.
Par rapport aux autres formats et compte tenu de sa grande qualité à taux de compression équivalent, nous avons peut-être là le successeur du MP3 mais la durée d'encodage est importante.

MP3 MP3 (MPEG-1 Layer III)
Star incontestée des codecs, cet algorithme de compression prend naissance dans les laboratoires de Fraunhofer IIS et de l'Université d'Erlangen en 1987. L'ISO en fera un standard dans les années 92-93 (ISO/IEC 11172 - Technologies de l'information -- Codage de l'image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu'à environ 1,5 Mbit/s). La couche (Layer) III est la couche la plus complexe. Elle est dédiée à des applications nécessitant des débits faibles d'où une adhésion très rapide du monde internet à ce format de compression. Les taux de compression (ratio) sont d'ordinaire de 1 pour 10 (1:10) à 1 pour 12. Très rapide à l'encodage. Des royalties importantes pour exploiter la licence MP3.

Fichiers encodés avec MusicMatch Jukebox 7.20.0162. Le suffixe des fichiers créés est .mp3

MP3pro MP3pro
Fruit de la collaboration entre Thomson Multimédia et l'Institut Fraunhofer, ce format combine l'algorithme MP3 et un système améliorant la qualité des fichiers compressés appelé SBR pour Spectral Band Replication. A noter qu'un fichier MP3pro 64 Kbps a le même poids qu'un fichier MP3 à 128 Kbps pour une qualité similaire.

Fichiers encodés avec MusicMatch Jukebox 7.20 et Thomson mp3PRO Audio player. Le suffixe des fichiers créés est .mp3
WMA 7.1 WMA (Windows Media Audio)

Créé par Microsoft à partir des recommandations MPEG 4, ce format est utilisé par le logiciel Windows Media Player.
Fichiers encodés avec Windows Media Encodeur 7.1. Le suffixe des fichiers créés est .wma

Format Définition
WMA 9 WMA 9 (Windows Media Audio 9)

Dernière version du WMA.
Fichiers encodés avec Windows Media Encodeur 9. Le suffixe des fichiers créés est .wma


MPC MPC ou MP + (MPEG plus)
Pour ce codec, les bitrates ne sont pas clairement identifiables. On retiendra que l'option d'encodage "_standard" - contrairement à sa dénomination - propose déjà un niveau de qualité important. Avec l'option "_xtreme", la qualité est encore meilleure mais au détriment du poids du fichier. Il existe une option "_insane" très peu employée que nous ne proposons pas.
Fichiers encodés avec MPC Encoder 1.14 Beta. Le suffixe des fichiers créés est .mpc


OGG OGG (ou OGG Vorbis)
Un format à surveiller de prêt. Mise au point par des programmeurs indépendants sous l'égide de la fondation Xiph.org. Cette technologie supporte 255 canaux alors que nombre de formats proposent uniquement de la stéréo ! Autre avantage, ce codec peut être intégré dans les applications sans que le programmateur reverse des royalties aux concepteurs. Durée d'encodage importante
Fichiers encodés avec OggdropXPd 1.1. Le suffixe des fichiers créés est .ogg


VQF VQF ou TwinVQ (Transform-domain Weighted Interleave Vector Quantization)
Developpé par NTT Cyber Space Laboratories et soutenu par Yamaha. On regrettera une durée d'encodage un peu trop longue.
Fichiers encodés avec Yahama SoundVQ Encoder 2.60. Le suffixe des fichiers créés est .vqf,.vql ou .vqe

Caractéristiques du fichier encodé : fréquence d'échantillonnnage/Stéréo ou mono




Les différents formats de compression audio
dimanche 24 novembre 2002, par AreMadeOfThese

Trois petits rappels techniques simples :

   1. Il faut distinguer les fichiers qui compressent la musique d'origine sans aucune perte (les lossless) et ceux qui suppriment certaines fréquences et certains échantillons, donc en dégradant l'original, afin de réduire la place occupée par les données encodées (les lossy).
   2. Les fichiers audios peuvent être encodés selon deux modes, le CBR pour Constant Bitrate et le VBR, Variable Bitrate. Le premier encodera chaque seconde de musique de la même façon, à un taux constant, par exemple 128K, même si c'est une seconde de silence. Le second va adapter l'encodage de chaque seconde en fonction de la complexité des samples rencontrés, autour d'un taux nominal donné. Il en résultera souvent un fichier ayant un bien meilleur rendu qu'un CBR (parce que moins lisse) pour une taille moins importante.
   3. La qualité de l'extraction en premier lieu, les capacités du codec servant à l'encodage des fichiers audios dans un deuxième temps, ainsi que le soin apporté par le rippeur à sa réalisation ont une importance capitale qui font qu'un fichier sera parfait ou totalement quelconque. Préférez donc les fichiers qui vous donnent dans leur intitulé une indication sur les conditions de réalisation : 

Ex : Uzeb Lockwood - Absolutely Live - Mp3Pro - 96Kbps - By (NoNoSwing).rar
Il s'agit là d'une haute qualité CBR en Mp3Pro partagée par un rippeur connu pour ses releases de jazz : confiance a priori.

Bartok-Piano Works - Zoltan Kocsis (EAC MPC braindead+.Fabee).zip
Voici un nom de fichier parfait qui nous donne tous les indications nécessaires. EAC nous indique que l'extraction a été faite grâce au rippeur Exact Audio Copy, MPC braindead+ qu'il s'agit d'une très haute qualité MPC (l'argument braindead signant le plus haut niveau d'encodage de ce format) par un rippeur connu pour ses releases de musique classique : confiance a priori.

Les Beatles 23 Albums.ace
Nous n'avons là aucune indication sur la réalisation donc on fonce dans le brouillard.

En principe, les rippeurs qui prennent soin de leurs réalisations donnent de bons renseignements dans le titre de celle-ci car ils savent qu'ils s'adressent à des gens aussi exigeants qu'eux-mêmes.
Les Lossys

Le Mp3 (extension .mp3)
Vous connaissez tous le format Mp3 qui est le plus courant et le plus populaire. Celui-ci existe en différents niveaux de qualité, mesurée à la fois par le bitrate (nombre de Kbps Kilobites per second) auquel le morceau a été encodé mais également par la qualité de l'encodeur utilisé (les plus connus Lame ou Blade, mention que l'on voit souvent sur le réseau) ainsi que par la technique d'encodage, CBR ou VBR.

La qualité la plus banale est le 128 Kbps. C'est celle que l'on rencontre, sauf indication contraire, pour les fichiers musicaux proposés en vrac. En dessous de ce bitrate, la qualité est médiocre et vous devez éviter ce genre de fichier.

Quelques mp3 sont proposés en 160, 192 ou même 256 Kbps, offrant une meilleure qualité bien entendu mais avec un poids très nettement supérieur.

Le Mp3Pro (extension .mp3)
Ce codec est une évolution de mp3 et présente un meilleur ratio qualité/poids. A qualité égale, on obtient fréquement des fichiers moitié moins lourds qu'avec le mp3, surtout si l'encodage se fait en VBR.

Comme pour le mp3 normal, la qualité de l'encodage ne se résume pas au nombre de Kbit mais dépend aussi de la qualité du codec de départ et des choix CBR ou VBR qui auront été faits. Un 96 Kbps High Quality est la plus haute qualité en CBR.

C'est un format qui est lu par par les principaux programmes (winamp, sonique, etc.) que vous pouvez donc télécharger sans risque, même si on trouve peu de spécimens sur le réseau.

Le Ogg Vorbis (extension .ogg)
Ce codec est un format alternatif au mp3 qui présente l'intérêt d'être non seulement extrèmement performant mais aussi libre de droits, puisqu'il s'agit d'un projet open-source.

Le format ogg est un VBR qui ne fonctionne pas du tout sur le modèle acoustique du mp3 ce qui fait que sa qualité ne s'apprécie pas en Kbps mais sur une échelle de 1 à 10. Il est sans doute le meilleur dans les très hauts niveaux d'encodage (de q5 à q10). Si nous devions établir une équivalence avec le mp3 on aurait à peu près ceci :

Ogg q5 > Mp3 160 Kbps | Ogg q7 > Mp3 224 Kbps | Ogg q9 > Mp3 320 Kbps | Ogg q10 > Mp3 500 Kbps

Le ratio de compression est très bon avec une excellente qualité.

Le ogg est lu par les lecteurs habituels, même s'il n'est plus possible à présent de trouver sur le site officiel la dll pour les winamps de série 2. Mais si vous n'êtes pas passés à la version 3, on pourra toujours essayer de vous dépanner.

Le MPC
Comme le ogg, c'est également plus qu'une alternative à Mp3 et l'on trouve pas mal d'albums sous se format sur le donkey. Les spécialistes de la spécialité se battent pour savoir lequel des deux formats est le meilleur.

Il faut aimer batailler au départ avec les paramètres mais je dois reconnaître que les qualités de cet algorithme sont excellentes en rendu/ compression.

Le Wma
C'est un format que je connais mal parce que, même si son propriétaire est prestigieux (Microsoft), il n'a jamais réussi à s'imposer face au mp3. De fait, on ne trouve pas beaucoup WMA sur le donkey. Ces performances le situent entre le mp3 et le mp3pro.
Les Lossless

On connait essentiellement deux formats que vous pouvez rencontrer sur le réseau : APE (MAC) et Flac.

Les lossless sont en fait les *.zip ou *.rar de l'audio car ils permettent "l'archivage" d'un CD sans aucune perte d'information. Ce que vous graverez une fois décodé sera vraiment la réplique exacte de l'original, sans aucune dégradation. Les gains de taille de fichier sont assez intéressants (bien sûr moins qu'avec un format lossy) puisqu'ils peuvent être voisin de 60 % avec le Monkey audio APE, format pouvant être également directement lu par Winamp.

Tous les deux sont des codecs libres.

Le point de départ de toute bonne compression audio reste une bonne extraction. Celle-ci se pratique par l'intermédiaire d'un programme appelé rippeur. Tous ceux présents sur le marché ne sont pas d'égale qualité.